Abstract Keynote 3

Prof. Dr. Yrjö Engeström

University of Helsinki (Finland)

Version traduite de l'anglais:

Des laboratoires du changement pour un apprentissage expansif à une époque troublée

Les chercheur·e·s dans le domaine de l'éducation sont de plus en plus préoccupés par la pertinence pratique et l'impact sociétal de leurs travaux. Cela a d'abord conduit à l'essor de la recherche orientée par la conception (Brown, 1992), et plus récemment à l'émergence et à la prolifération de méthodologies de recherche interventionnistes (par ex. Gutiérrez, Engeström & Sannino, 2016 ; Gutiérrez & Jurow, 2016 ; Sannino, Engeström & Lemos, 2016), qui visent à la fois à comprendre et à guider, voire à faciliter les transformations des pratiques et des institutions éducatives. La méthode d'intervention formative appelée « laboratoire du changement » en est un exemple éminent. Développé en Finlande dans les années 1990, le laboratoire du changement s'appuie sur la théorie des activités culturelles et historiques et sur celle de l'apprentissage expansif. Notre exposé passe en revue cinq laboratoires de changement réalisés dans des écoles en Finlande, au Botswana, en Russie, au Brésil et aux États-Unis. Nous établirons comment les principes méthodologiques centraux de la double stimulation et de l'ascension de l'abstrait vers le concret (Engeström, Sannino & Virkkunen, 2014) ont été utilisés dans ces interventions. Cette analyse montrera que les interventions sont de plus en plus motivées par de profondes contradictions sociétales qui se manifestent sous la forme de problèmes éducatifs aigus dans les écoles. Ces problèmes sont de plus en plus difficiles à résoudre dans le seul cadre d'une école. Cela nécessite un renouvellement et une extension des laboratoires de changement qui feront appel à des coalitions hétérogènes d'acteurs sociétaux travaillant main dans la main avec les écoles. Nous conclurons en donnant un aperçu de cette nouvelle génération de laboratoires de changement en Suède, en France et au Chili.

Homepage