Appel à contributions

Formation supérieure et digitalisation

Mise en dialogue des acteurs de la gouvernance, de l’enseignement et de l’apprentissage

On ne peut nier que la pandémie et ses différents aspects ont accéléré la prise de conscience de la digitalisation aux niveaux politique, économique et dans de multiples pratiques professionnelles. Les situations de travail à domicile, d’enseignement et d’apprentissage à distance ont, entre autres, empiriquement éprouvé les conditions d’utilisation des outils et contextes numériques (OIT, 2021). Néanmoins, l’accélération des représentations et conceptions face au « virtuel » n’a pas forcément été accompagnée de modifications profondes dans les pratiques, ni d’une formation suffisante à l’usage des plates-formes, outils et modes de faire, alors même que ces questions se posent depuis plus d’un quart de siècle, ainsi que l’illustre le rapport du Sénat français en… 1997 (Sérusclat, 1997).

Le monde d’après la pandémie n’est pas celui d’après les nouveaux champs de bataille, ici et ailleurs, ni celui d’après le changement climatique… Le monde d’après est sans aucun doute déjà bien présent et il est temps de s’en préoccuper. Dans cette perspective, la Communauté du savoir invite au dialogue des acteurs de la gouvernance, de l’enseignement et de l’apprentissage à l’occasion de son colloque 2023 organisé à la Haute École Pédagogique BEJUNE à Bienne (Suisse). Décideur·e·s politiques, directrices et directeurs d’entreprises ou d’établissements scolaires, de Suisse, de France ou d’ailleurs ; acteurs de la formation, à tout niveau, y compris celui de la formation des formatrices et formateurs, sont invités non pas à définir un monde idéal « d’après », une sorte d’Utopia digitale, mais bien à construire la réalité d’aujourd’hui, en mode numérique et réaliste, sans oublier, cependant, que le questionnement n’est quant à lui pas nouveau.

Sous-axe 1 − Actrices et acteurs du numérique et perspective systémique

  • Décideurs, formatrices et formateurs, formés, des prescriptions aux injonctions, que disent les vécus de la formation au et par le numérique ?
  • Entre continuité et rupture, entre accélération et développement, entre agilité et inertie, comment donner sa place à la digitalisation dans l’enseignement supérieur ?
  • La mise en dialogue interprofessionnelle des actrices et acteurs de l’enseignement supérieur peut-elle constituer une clé pour penser l’à venir ?

Sous-axe 2 − Accompagnement et soutien, dispositifs, ingénierie

  • Avec quelles pratiques innovantes peut-on concevoir de nouveaux outils? Avec quels outils peut-on penser les futures pratiques ?
  • Quelles attentes, quels besoins, quelles normes partagées permettraient l’évolution des pratiques, clé d’une culture numérique pensée au service des apprentissages ?
  • Quels accompagnements, quelles formes de soutien, quels espaces de dialogue pour une ingénierie didactique au service de toutes les actrices et tous les acteurs ?

Communications attendues

Il y a deux formats possibles de contributions au colloque :

  • communications individuelles de 20’ ;
  • symposia de 4 communications individuelles.

Les types de communications attendues sont les suivantes : comptes rendus de recherche, articulation théorie-pratique, récit d’expériences

Une proposition de communication comprend :

  • le nom, l’institution de rattachement et les coordonnées professionnelles des auteur·e·s ;
  • le titre de la communication ;
  • le sous-axe thématique du colloque dans lequel s’inscrit la communication ;
  • un résumé de 700 mots accompagné d’une bibliographie.

Dépôt des propositions de contributions

Les propositions de contributions sont à déposer sur le site ConfTool du colloque à partir du 5 décembre 2022 : https://www.conftool.com/cds2023

Expiration du délai de soumission des contributions : 28 février 2023

Procédure d’évaluation des propositions de contributions

Chaque proposition de contribution sera évaluée par deux membres du comité scientifique (procédure en double aveugle).

Agenda de l’évaluation :

1er décembre 2022 − 28 février 2023 : soumission des contributions
1er mars − 30 avril : évalution en double aveugle
15 mai 2023 : retour des évaluations aux auteurs